L’origine de la vigne et du vin

La vigne est une liane considérée comme l’une des plantes les plus anciennes de la terre. Mais attention, il faut bien faire la différence entre vigne et viticulture !

On parle de viticulture lorsque la vigne est cultivée par l'homme et n’est pas à l’état sauvage.

Le début

Des vinifications accidentelles se sont probablement produites partout où il y avait à la fois des hommes et de la vigne à l’état sauvage. Des pépins de vigne cultivée il y a 7000 ans ont été mis au jour par des archéologues dans le Caucase. Le premier vignoble cultivé est donc né entre la Turquie, la Géorgie et l'Arménie.

Égyptiens, Grecs, Romains et Gaulois

Ce sont les Égyptiens qui ont appris aux Grecs à cultiver la vigne. Ces derniers ont transmis leur savoir aux Romains puis les Romains aux Gaulois. La mythologie grecque donne elle une autre version des faits. En effet, d’après celle-ci, le vin aurait été apporté en Grèce par Dionysos, Dieu grec de la vigne et du vin. Dionysos devint par la suite Bacchus, Dieu du vin des romains.

Le vin de Falerne

La première mention d’un « Premier Cru » était réservée au vin de Falerne et date de plus d’un siècle avant Jésus-Christ. Cet exemple nous montre l’attachement des Romains à la production de vins de qualité.

La Gaule

En Gaule, la vigne apparait sur les rives de la Méditerranée au VIème siècle avant Jésus-Christ. Les Gaulois étant de bons cultivateurs, le vignoble devient rapidement prospère et prisé des Romains.

Au Moyen-Âge, de nombreux personnages célèbres comme les Papes ou bien encore Charlemagne ont favorisé l’extension des vignobles. L’Église a joué un rôle important au développement du vignoble avec l’amélioration des différentes techniques de vinification.

C’est ainsi que le vin reste lié à la culture de l’homme depuis maintenant 7000 ans et continue de l’inspirer.

Articles les plus vus
Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté au comparateur